12 façons de prendre soin de vos poumons au quotidien

Les poumons, en tant que principaux organes respiratoires, jouent un rôle vital pour la santé. Voici 12 façons de prendre soin de lui au quotidien.

A la fois protecteurs du corps et fournisseurs d’énergie, les poumons sont de merveilleux organes.

Sur le même sujet

Le système respiratoire alimente le corps en oxygène, ce qui permet aux cellules de fonctionner. Les poumons éliminent également le dioxyde de carbone, qui circule dans les vaisseaux sanguins. Leurs parois internes constituent également la première barrière de protection contre les gaz polluants et les poussières environnantes. Douleurs, toux, crachats, autant de signes de leur mauvaise santé.

En raison du rôle crucial qu’ils jouent pour le bien-être et la santé de tout le corps humain, il est donc nécessaire d’en prendre soin.

Enfin c’est important consultez votre médecin pour les symptômes comme une toux persistante, des difficultés respiratoires (essoufflement à l’arrêt) ou encore une fatigue inhabituelle. La MPOC, par exemple, est une maladie respiratoire qui commence lentement.

Que diriez-vous d’essayer votre souffle?

En mesurant le souffle, il est possible de détecter des maladies respiratoires telles que asthme et la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), puis surveillez leur évolution.

le mesure de la respiration peut détecter certaines maladies respiratoires telles que l’asthme ou la MPOC. Les personnes qui travaillent dans un environnement poussiéreux ou sont en contact avec des substances toxiques, sont essoufflées en se rendant au deuxième étage, connaissent une baisse d’endurance lors d’activités sportives, fument, toussent ou crachent le matin… elles peuvent tester leur souffle. “Ou quoi? La respiration peut être mesurée par un débitmètre supérieur (vendu en pharmacie). Vous pouvez également consulter votre médecin pour effectuer cette mesure.

Sources:

A lire aussi :

Widget de chargement

Abonnez-vous à la newsletter Top Santé et recevez gratuitement les dernières actualités

© Shutterstock / L’homme du pétrole

2/12 –

Une bonne protection sur le lieu de travail
Certaines professions exposent les travailleurs à des éléments nocifs pour leurs poumons, tels que des produits chimiques ou même de la poussière. Les employés doivent s’assurer qu’ils portent toujours un équipement de protection, une barrière indispensable contre des conditions dangereuses telles que l’asthme ou le cancer du poumon.

© Shutterstock / matuška

3/12 –

Vérifiez régulièrement l’humidité dans la maison
La maison humide est un terrain fertile pour la croissance des moisissures. Ceux-ci favorisent le développement de maladies respiratoires telles que l’asthme ou la bronchite. Des capteurs d’humidité sont disponibles pour mesurer et réguler l’humidité dans la maison si la ventilation quotidienne ne suffit pas à la réduire.

© Shutterstock / ronstik

4/12 –

Aérer les locaux
Il est important d’aérer votre logement tous les jours, matin et soir pendant 5 à 10 minutes. Le logement contient en effet de nombreuses sources d’émanations allergènes, qu’il convient d’évacuer par une ventilation régulière.

© Shutterstock / Dindumphoto

5/12 –

Arrêter de fumer
C’est peut-être la règle numéro 1. La fumée de tabac se compose de près de 4 000 substances toxiques pour les poumons, comme le goudron, les métaux lourds et le monoxyde de carbone. Tous ces éléments s’accumulent dans les organes respiratoires, déclenchant une inflammation et provoquant à terme des mutations cancérigènes.

© Shutterstock / nEwyyy

6/12 –

Attention à la qualité de la pollution atmosphérique
En période de forte pollution, mieux vaut limiter les sorties nature et reporter à plus tard les activités sportives de pleine nature. Les particules fines en suspension dans l’air contiennent des substances potentiellement cancérigènes dont l’inhalation peut être réduite en évitant l’extinction.

© Shutterstock / Doucefleur

7/12 –

Évitez la fumée secondaire
L’inhalation de la fumée de cigarette d’une autre personne est très nocive, en particulier pour les enfants et les enfants à naître. Il peut avoir un retard de croissance, des maladies respiratoires et des crises d’asthme. Cette exposition est susceptible de provoquer des cancers du poumon et des événements coronariens chez tout fumeur passif.

© Shutterstock

8/12 –

Faire du sport
Le sport est un excellent moyen de garder vos poumons en bonne santé, car il améliore votre respiration et votre condition physique générale. Les activités d’endurance telles que le vélo et la marche sont particulièrement recommandées pour entretenir ce corps.

© Shutterstock / Inna Vlasova

9/12 –

Limiter la consommation d’alcool
Une consommation excessive d’alcool réduit la concentration d’oxyde nitrique, qui joue un rôle vital dans le système immunitaire. Par conséquent, si le corps n’en a pas assez, le buveur est plus susceptible de développer des infections respiratoires.

© Shutterstock

10/12 –

Ne pas utiliser de parfums synthétiques à la maison
Encens, bougies parfumées ou encore papier arménien apportent une fausse sensation de fraîcheur et de bonne odeur dans la maison. Leurs parfums synthétiques contiennent des substances toxiques pour les poumons, mais aussi des éléments allergisants et irritants. Il s’agit notamment des perturbateurs endocriniens et des composés qui jouent un rôle dans le cancer.

© Shutterstock / Lilly Trott

11/12 –

Préférez certains aliments
Une alimentation riche en légumes et en fruits aide à réduire le risque de cancer, en particulier de cancer du poumon. Pour éviter cela, il est notamment recommandé de manger des carottes, des pommes et des navets crus, comme le chou ou la roquette.

© Shutterstock / rawf8

12/12 –

Préférez les produits ménagers bio
Les produits ménagers industriels contiennent des éléments irritants pour les voies respiratoires. Ceux-ci devraient alors être remplacés par des produits ménagers bio ou domestiques, beaucoup moins nocifs.

Leave a Comment

%d bloggers like this: