Comment traiter l’indigestion naturellement ?

Est-ce que notre estomac capricieux se déchaîne après un repas ou au milieu de la nuit ? Douleurs, acidité, reflux… Nous agissons par des moyens naturels !

Comment guérir naturellement l’acide gastrique?

Alerte incendie ! Lorsque maux d’estomac pour remonter l’œsophage, voire le dos, des pompiers naturels sont appelés pour éteindre le feu. Que faire pour les brûlures d’estomac ? Un pansement à base d’argile est utilisé pour tapisser l’estomac. “On peut choisir l’argile verte, qui a un léger effet anti-inflammatoire, intéressant si la muqueuse est déjà très enflammée à cause de plusieurs jours de remontées acides.s”, précise le Dr Danielle Tallec, médecin généraliste et phytoaromathérapeute. (Cattier, Argiletz…). Comment consommer de l’argile ? Mélanger 1/2 cuillère à café. C. d’argile dans 1/2 verre d’eau, à boire si possible 1/2 heure avant les deux repas principaux. On attend au moins 2 heures si on doit prendre d’autres médicaments, car l’argile peut empêcher l’absorption des molécules dont on a besoin. Dans la journée, on n’hésite pas à boire de la tisane pour apaiser les brûlures d’estomac. Cela a pris plus de 15 jours ? Nous essayons la réglisse. Si tu sens l’enfer, une fois que tu as mis ta tête sur l’oreiller, c’est définitivement un reflux gastro-oesophagien. Le sphincter, censé empêcher les sucs digestifs de migrer vers l’œsophage, fait mal son travail et se ferme mal. Surtout en position allongée, ce qui rend les nuits difficiles. Réduire les dommages causés par les racines de réglisse, “à la fois régénératrice et protectrice, c’est la plante la plus efficace en cas de gastrite à répétition”, note le Dr Tallec. S’il apaise les irritations, il facilite la (re)formation de mucus, qui tapisse l’estomac et le protège de l’acidité. On utilise des gélules de poudre de racine de réglisse à la dose de 400 mg (sur demande en pharmacie) ou de l’extrait liquide de plante (Montant de LPEV PSE de phytoprévention). Selon l’intensité des brûlures, avaler 1 ou 2 gélules 1/2 heure avant 2 repas principaux ou 2 cuillères à soupe. C. matin et soir, en cure continue pendant au moins 2 à 3 semaines, sans accumulation en buvant des tisanes à base de réglisse ou en croquant des bâtonnets de Zan. Seule contre-indication : cette plante peut déclencher des tensions.

Quand consulter ? On conseillera si on souffre encore malgré le traitement : aller voir un gastro-entérologue. La fibroscopie permet de vérifier qu’il ne s’agit pas d’un ulcère (cela peut être le cas lorsque la douleur a tendance à s’atténuer avec de la nourriture).

Quels remèdes naturels pour les troubles digestifs ?

Après avoir mangé, c’est la même histoire : une grande fatigue, une sensation de calcul dans le haut du ventre, qui peut se terminer par des flatulences (ou des éructations). On soulage le ventre avec des plantes. le solutions naturelles à l’indigestion? Huile essentielle de cumin ! C’est un peu comme un couteau à digestion suisse. Il apaise la douleur, réduit l’inflammation des muqueuses irritées et stimule le système digestif. De petites études ont montré ses effets bénéfiques sur la digestion lente. Vous pouvez prendre 1 ou 2 gouttes diluées dans 1 cuillère à soupe. C. du miel après chaque repas (ou dans 1 cuillère à soupe d’huile d’olive à ajouter, par exemple, à une salade). Mais pas plus, car à fortes doses il peut être toxique. A éviter si vous êtes enceinte ou allaitez. Si le malaise persiste, vous devez changer de méthode. Ça prend ? Lorsque indigestion persistante, on passe aux feuilles d’artichaut. L’artichaut est surtout connu pour ses propriétés détoxifiantes, mais la recherche a montré son intérêt pour soulager les symptômes en cas de digestion lente.1. Un stimulant auquel on doit a priori l’un de ses principes actifs, la cynarine, qui agit sur la vésicule biliaire et augmente la production de bile. On choisit des gélules d’extraits de feuilles d’artichaut, à 5% de cynarine (300 à 650 mg par jour) ou d’extrait liquide standardisé (EPS, 1 ou 2 cuillères à soupe par jour). Nous recherchons toujours une aide médicale.

Quand consulter ? Si vous avez tendance à avoir des calculs biliaires, l’artichaut peut être déconseillé. Il est interdit dans les allergies aux fleurs de la famille composée (asters, pâquerettes, camomille, etc.).

Comment vaincre l’indigestion naturellement ?

Ça ne passe pas et notre estomac rempli à ras bord se mélange ? ça sent indigestionsoit parce qu’on a vraiment trop mangé, soit parce que les mauvaises bactéries se sont invitées chez nous… On se couche. Que faire en cas d’indigestion ? L’infusion de gingembre est consommée. C’est un allié contre les nausées par excellence, quelle que soit la cause des nausées. Il augmente également la production de sucs digestifs pour faciliter l’élimination de ce qui reste coincé. La bonne recette : 1 g de gingembre en poudre (soit environ 5 g de gingembre frais râpé) à infuser 5 à 10 minutes dans 250 ml d’eau. Si vous préférez les tisanes toutes faites, donnez 2 sachets, car ceux-ci ont souvent un faible dosage. Restaurer après 2 heures si cela ne s’améliore pas. Si les troubles digestifs persistenton prend un cocktail d’huiles essentielles. Dans le cas de la gastronomie, on supprime les huiles essentielles d’artillerie lourde pour lutter contre les gastro (girofle, thym à linalol, essence de citron et basilic exotique), 3 gouttes par jour pour 1 sucre. L’anti-infectieux et anti-nauséeux est radical dans la lutte contre le virus.

Si vous ne parvenez pas à retenir les liquides pour éviter la déshydratation, si vos symptômes s’aggravent au fil des jours ou si vous avez de la fièvre qui dure.

Comment passer naturellement un noeud dans le ventre ?

Tension raccourcit la respiration, bloque le mouvement naturel du diaphragme et crée des tensions dans l’estomac. Chirurgie de relaxation obligatoire pour démêler cette sphère d’anxiété. Que faire en cas de nœud dans l’estomac ? On se détend avec un auto-massage à l’huile essentielle de camomille romaine. Il agit contre les crampes, calme le système nerveux et détend la zone douloureuse. Particulièrement efficace si vous avez des douleurs la nuit lorsqu’il est plus difficile de contrôler l’anxiété. Systématiquement dilué : 2 gouttes d’huile essentielle de camomille dans 10 gouttes d’huile végétale (ex : millepertuis, qui renforce l’effet douleur). 2 à 3 fois par jour, tout l’abdomen est massé dans le sens des aiguilles d’une montre et plus particulièrement la dépression sous le plexus solaire et les côtes (des douleurs au ventre peuvent jaillir à cet endroit). Et si ça dure ? Nous testons le point d’acupression. Il est situé sur l’avant-bras (EC6), harmonise le ventre et calme l’esprit. Pour le trouver, placez deux doigts (en travers) sous le pli du poignet : il se trouve juste en dessous, entre les 2 tendons. Lorsque la pression monte, calmez-vous et appuyez fermement avec votre pouce sur chaque bras pendant 2 minutes. Tout cela avec une respiration calme et profonde du ventre : vous le laissez se gonfler naturellement et vous expirez bien lorsque vous expirez pour vider tout l’air. Bonne nouvelle, ça marche aussi en cas de mal des transports.

Qui consulter ? Nous consultons un spécialiste des thérapies complémentaires pour un traitement en profondeur du stress. Plantes, yoga, méditation, sophrologie… les aides ne manquent pas.

1. Selon l’Agence européenne des médicaments (EMA), les feuilles d’artichaut sont indiquées pour le traitement des indigestions telles que la dyspepsie avec plénitude, ballonnements et flatulences.

Leave a Comment

%d bloggers like this: