Covid19. La pastèque, un médicament qui va aider le système immunitaire à vaincre le virus ?

La pastèque, futur traitement contre le Covid-19 ?  C'est un peu plus compliqué.
La pastèque, un traitement contre le Covid-19 ? C’est un peu plus compliqué. (© photo d’illustration Paxibay)

ET études réalisées au sein du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de renne montre les avantages citrulline (un acide aminé présent dans certains aliments comme la pastèque) pendant la récupération défense immunitaire perturbé par une infection grave, comme Covid-19.

Jean-Marc Tadie, Le professeur de maladies infectieuses et de réanimation médicale, membre de l’équipe de recherche, revient à Rapports rennais dans cette étude.

Les infections affectent le système immunitaire

“Les patients qui souffrentinfection aura tendance à se développer anomalie à leur niveau système immunitaire. Qu’est-ce qui les rend vulnérable les infections nosocomiales, c’est-à-dire celles qui se sont infectées pendant le séjour à l’hôpital. Pour être clair, nous avons réalisé que ces autres infections causent et masse sur le système immunitaire », note Jean-Marc Tadié.

Ce qui se passe dans le corps est lymphocytesles globules blancs responsables de la défense immunitaire, se fatiguer énormément face aux infections. “Un footballeur qui joue un match tous les jours ne sera pas à un moment donné ne continue pas. C’est la même chose pour un corps avec des infections. »

Lorsque les infections persistent longtemps, il a été observé que l’arginine, un acide aminé, fait défaut.

Jean-Marc TadieProfesseur de Maladies Infectieuses et de Réanimation Médicale au CHU de Rennes

L’arginine est nécessaire produire des lymphocytes. “En fin de compte, ça y est déficit car l’arginine et donc les lymphocytes sont consommés et pas assez produits. D’où idée à apporter un acide aminé comme la citrulline, qui renforcerait production d’arginine », poursuit le professeur.

Premiers tests sur des souris

Pour évaluer l’efficacité citrulline pour restaurer les défenses immunitaires, des tests ont d’abord été réalisés sur des souris. “Nous avons pris les deux groupes de souris sur lesquels nous nous trouvions ventre ouvert. Au début, nous avons fait un trou dans le tube digestif provoquer une infection grave. On a juste fermé nos ventres sur l’autre », explique Jean-Marc Tadié.

vghfghfrvcvbnerf
Le professeur Jean-Marc Tadié décrit en détail une étude menée pour démontrer la contribution de la citrulline au système immunitaire. (©DR)

Les chercheurs ont continué à donner des antibiotiques, de l’eau et de la nourriture aux souris qui avaient un trou dans leur tube digestif. L’idée était étudier le phénomène infection grave et ses impacts sur le système immunitaire. “Une fois que nous avons identifié l’infection chez les souris qui avaient un trou dans leur tube digestif, nous avons administré de la citrulline et avons vu ce qui s’est passé.” Chez cet animal, un animal très proche a permis d’administrer de la citrulline reconstituer le système immunitaire de manière normale. »

Vidéos : actuellement sur Act

Étudier les patients atteints de Covid-19

Face à ces premiers résultats Une étude a été lancée sur des souris et des observations du système immunitaire chez des patients atteints de Covid-19 sévère. 32 personnes en réanimation du CHU de Rennes, touché par le Covid-19, ont été suivis en novembre, décembre 2021, janvier et février 2022.

Nous avions deux objectifs : améliorer l’état des patients en réanimation et la production de lymphocytes qui combattent les virus.

Jean-Marc Tadie

Tous les patients inclus dans cette étude avaient le syndrome de détresse respiratoire aiguë et ont été impliqués respirateurs artificiels. “Ils ont reçu de la citrulline dans les 48 heures suivant leur admission”, explique le professeur. “Nous surveillons depuis cinq jours effets secondaires et secondaires. Nous avons aussi regardéévolution des lymphocytes et si virus il était toujours présent. »

Bientôt les résultats définitifs

Le traitement à base de citrulline a pris forme forme de poudre dilué dans 40 ml d’eau et administré directement dans l’estomac deux fois par jour pendant cinq jours. DE Test PCR, effectué dans poumon des 32 patients ont été réalisées les jours 7 et 14 de citrulline pour déterminer si le virus était toujours là. Alors jugez de la performance des lymphocytes.

fff
Cette étude a porté sur 32 patients atteints du Covid-19 en réanimation qui ont reçu de la citrulline. (©DR)

Quelques semaines voire mois après la fin de l’étude, signaux positifs de cette première expérience, selon un professeur du CHU de Rennes qui veut rester prudent. “Il ils doivent être confirmés avec des analyses plus détaillées du système immunitaire. »

Les résultats finaux devraient être annoncés par deux mois. “S’ils sont convaincants, une étude plus large avec plus de centres et plus de patients sera menée pour confirmer nos résultats. »

L’étude a été réalisée par une unité de recherche de l’Université de Rennes 1, l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et l’étude EFS (Établissement français du sang), dirigée par le professeur Karin Tartre.

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez regarder Actu Rennes dans l’espace My Act. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.

Leave a Comment

%d bloggers like this: