Douleur abdominale : gauche, droite, cause, traitement

Les douleurs abdominales ou abdominales sont fréquentes chez les femmes et les hommes, les enfants et les adultes. On parle généralement de maux de ventre ou d’estomac. Quelle est la douleur à gauche ? Transport? Quels sont les symptômes associés ? Quand consulter ? quel traitement ?

Douleur abdominale, qu’elle provienne côté gauche ou côté droit concernent une grande partie de la population : en fait environ 2 à 4 adultes sur 10 et 1 à 2 enfants sur 10 sont souvent touchés par des douleurs abdominales. Les douleurs abdominales peuvent se caractériser principalement par un caractère récurrent (on parle de douleurs abdominales chroniques) ou ponctuel (on parle alors de douleur abdominale aiguë). Quels sont les signes avant-coureurs ? Des causes différentes ? Qui consulter et quand ? Quels sont les meilleurs traitements ? Explication des symptômes et solutions.

Qu’est-ce qu’une douleur abdominale aiguë ?

Une douleur abdominale aiguë et sévère est presque toujours un symptôme maladie intra-abdominale. Cela peut être le seul signe de la nécessité d’une intervention chirurgicale et doit être pris en charge rapidement. Dans certains cas, il peut aussi révéler maladies rénales, gynécologiques, cardiaques, vasculaires, thoraciques et parfois métaboliques. Des symptômes cliniques associés (fièvre, saignement, diarrhée, constipation, vomissements, etc.) et de simples examens biologiques, une radiologie abdominale, une échographie ou un scanner abdominal inutiles peuvent permettre d’établir un diagnostic.

Schéma du ventre © normalaals – 123RF

Qu’est-ce que la douleur abdominale chronique ?

La douleur abdominale chronique est définie douleur persistante depuis plus de 3 mois, en continu ou par intermittence. Les douleurs intermittentes peuvent être comparées aux douleurs abdominales récurrentes. Elle peut apparaître à tout moment après 5 ans. Jusqu’à 10 % des enfants ont besoin d’être contrôlés en raison de douleurs abdominales récurrentes, et environ 2 % des adultes, principalement des femmes, souffrent de douleurs abdominales chroniques. Un plus grand pourcentage d’adultes ont des symptômes gastro-intestinaux chroniquescomme la dyspepsie et divers troubles intestinaux.

Qu’est-ce que la douleur abdominale après avoir mangé?

La douleur postprandiale est le symptôme le plus courant problème digestif dans l’estomac, le pancréas, la vésicule biliaire ou les intestins. Une sensation de lourdeur ou de ballonnement accompagnée d’éructations ou de douleurs au nombril peut être associée à une dyspepsie (reflux gastro-oesophagien, ulcère de l’estomac, etc.). A l’inverse, des douleurs aiguës et pénétrantes dans le haut de l’abdomen ou à droite peuvent être liées à une pathologie du pancréas ou de la vésicule biliaire. Les flatulences, les gonflements, la diarrhée ou la constipation associés à des douleurs au bas-ventre sont plutôt le signe d’un problème intestinal.

Douleur abdominale droite : signe de quoi ?

La douleur abdominale droite est le signe d’un problème au niveau du foie ou de la vésicule biliaire. L’appendicite se traduit par des douleurs abdominales dans le bas-ventre droit (prise iliaque droite).

Douleur abdominale gauche : signe de quoi ?

La douleur abdominale gauche est le signe d’un problème au niveau de l’estomac, du duodénum ou du pancréas.

Quels sont les symptômes des douleurs abdominales ?

le Les symptômes varient selon la cause et l’emplacement (gauche ou droite, accompagné d’autres symptômes…). Les douleurs abdominales se caractérisent par :

  • Sensation de douleur dans tout ou partie de l’abdomen,
  • Crampes ou brûlures
  • Fièvre
  • Nausée et vomissements
  • Aérophagie
  • Miction difficile.

Les douleurs abdominales sont très fréquentes car elles sont le symptôme de diverses pathologies dans tout l’abdomen. Ne laissez pas entrer les douleurs abdominales et si elles persistent, n’hésitez pas à consulter un médecin ou les urgences si elles sont insupportables» Conseille le Dr Claire Lewandowski, médecin spécialiste en médecine générale, addictologie et psychiatrie.

Douleurs abdominales et urines foncées : que faire ?

Une urine foncée indique le plus souvent la présence de sang. S’ils sont associés à de vives douleurs abdominales au moment d’uriner, ils sont le signe d’une colique néphrétique, c’est-à-dire d’une obstruction des voies urinaires. Elles se manifestent par une douleur vive ressentie brutalement dans la région lombaire et sont provoquées par une augmentation brutale de la pression urinaire, qui ne peut plus s’écouler. Des examens complémentaires, tels qu’une échographie, sont nécessaires pour confirmer le diagnostic et un traitement antalgique doit être instauré immédiatement.

Douleurs abdominales et diarrhée : que faire ?

En cas de douleurs abdominales aiguës associées à une diarrhée – au moins 3 selles molles ou liquides par jour pendant moins de 14 jours (généralement quelques jours seulement) et qui disparaissent spontanément – il s’agit le plus souvent d’une infection virale ou bactérienne. D’autre part, si la douleur et la diarrhée deviennent chroniques, c’est-à-dire durent plus de 4 semaines, elles peuvent être causées par une maladie intestinale inflammatoire telle que la rectocolite hémorragique ou la maladie de Crohn.

Douleurs abdominales et fièvre : que faire ?

Lorsque la fièvre accompagne les douleurs abdominales, cela signifiec’est peut être une infection. Dans la plupart des cas, il s’agit de gastro-entérites d’origine virale ou bactérienne. Cependant, en fonction des antécédents médico-chirurgicaux, des examens complémentaires (prise de sang, échographie, scanner, etc.) et des symptômes, il peut y avoir atteinte hépatobiliaire, pancréatite, perforation ou inflammation intestinale type maladie de Crohn, abcès, occlusion, ischémie intestinale ou diverticulite. . D’autres affections gynécologiques peuvent être en cause, comme la salpingite, la grossesse extra-utérine, la torsion ou la rupture du kyste ovarien. Dans tous les cas, une attention médicale rapide est nécessaire pour établir un diagnostic et parfois pour effectuer une intervention chirurgicale d’urgence.

Quelles sont les causes des douleurs abdominales ?

Il existe de nombreuses causes de douleurs abdominales. C’est l’examen clinique du médecin, les symptômes associés et les examens complémentaires qui permettent de poser le diagnostic et de proposer une prise en charge adaptée. Les douleurs abdominales peuvent révéler :

  • Constipation
  • Infections digestives (gastro-entérite, etc.)
  • reflux gastrique
  • Gastrite
  • ulcère
  • Constriction intestinale en cas de hernie
  • Inflammation du pancréas ou du foie
  • appendicite
  • Obstruction intestinale
  • péritonite
  • Rein ou calcul biliaire
  • Cystite
  • Infarctus du myocarde (beaucoup plus rare et surtout chez les personnes âgées).
  • règles douloureuses
  • Kyste de l’ovaire
  • Grossesse extra-utérine
  • Enfin, de nombreuses personnes souffrent régulièrement de maux de ventre sans raison connue. On parle alors de troubles fonctionnels intestinaux ou « colpathie ». lié au stress ou un état dépressif masqué.

Quels sont les traitements des douleurs abdominales ?

Le traitement des douleurs abdominales repose essentiellement sur le traitement de sa cause. Pour cette raison, Il est toujours préférable de consulter un médecin dans les douleurs d’estomac d’origine inconnue. En cas de douleurs causées par des crampes gastro-intestinales douloureuses, dont l’origine est suspectée (diarrhée, hyperphagie, colpathie, nervosité, anxiété, etc.), elles peuvent être soulagées par des médicaments anticonvulsivants délivrés sur ordonnance. Dans certains cas, le traitement peut nécessiter une adaptation alimentaire. La chirurgie est parfois le seul moyen de traiter la cause et d’atténuer les symptômes.

Quand traiter les douleurs abdominales ?

Les douleurs abdominales sévères, qui surviennent sans raison apparente, nécessitent une consultation en urgence pour réaliser un examen clinique et un bilan qui comprend le plus souvent une prise de sang, une échographie abdominale et parfois un scanner. La présence de fièvre ou de sang dans les urines doit également nécessiter une consultation.

Leave a Comment

%d bloggers like this: