Les bons réflexes pour mieux gérer – Matin Libre

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, inscrivez-vous maintenant.

Irritation cutanée, conditions d’activité altérées. Craquelures de la peau, sécheresse des yeux, des narines et de la gorge, floraison de maladies, etc. Au moins peut-on dire que l’harmattan reste une période d’épreuve pour beaucoup de gens. Nous sommes au même niveau au Bénin. Des conseils sur la meilleure façon de surmonter cela sont de lire …

Par endroits, des vents secs et chauds venant du désert et soufflant vers le sud, notamment en Afrique de l’Ouest, chargés de poussières et de fines particules de sable, l’harmattan se propage de décembre à mars. Au Bénin, elle est plus rude au nord et au centre qu’au sud. En général, il peut s’avérer relativement dangereux en raison des risques pour la santé qu’il pose. Selon le Dr. En effet, Sessi Elisée Kinkpé, le médecin-chef de la Commune de Bantè, est souvent encombré de particules de poussière qui n’ont pas de conséquences pour la population. “Ce vent sec et chaud peut causer plusieurs désagréments, notamment des maladies respiratoires et d’autres blessures”, a-t-il déclaré. “La poussière transporte des microbes, notamment des virus responsables de la grippe et des maladies respiratoires”, ajoute le Dr. Senanmin Agossou, spécialiste d’Orl, Othon (Oreille) ; Rhino (nez et voies nasales), laryngologie (larynx), chef du service Orl de l’hôpital de zone de Calavi. “L’asthme se déclenche chez les individus prédisposés. On observe des conjonctivites, des rhinites, des pharyngites, des bronchites », explique le spécialiste. Cette circulation de vent sec et dans les endroits chauds modifie, en plus d’informer, les conditions d’activité, entraînant une irritation de la peau et des muqueuses. Lèvres craquelées, peau sèche et rugueuse, yeux secs, larmoyants et rouges. Narines bouchées et douloureuses avec des sécrétions de différentes couleurs, claires ou purulentes. Éternuements, toux sèche ou grasse, douleurs thoraciques font partie des désagréments qu’il engendre. Par exemple, au Mali c’est pendant l’harmattan et selon les statistiques, 80% des maladies d’Orl sont associées à des infections des voies respiratoires supérieures. Cela pourrait s’expliquer par le fait que « les températures inférieures à 18° et supérieures à 35° créent des conditions favorables à l’apparition de maladies respiratoires. Durant cette période d’harmattan, il arrive cependant que le froid entraîne un dysfonctionnement des barrières de défense du corps humain. Ces barrières sont constituées de nombreux éléments. Mais ces éléments deviennent paresseux en cette saison froide. »

Ce vent d’hiver ouest-africain devrait donc tendre à faciliter la multiplication de certaines bactéries, telles que : le bacille de Koch (responsable de la tuberculose) et les méningocoques (responsables de la méningite), ajoute le Dr. Sessi Elisée Kinkpé. D’un autre point de vue, l’harmattan affecterait la production agricole par son intensité et sa durée. Selon un rapport de Brice Gérard Massessi, ingénieur en environnement, rapporté par le quotidien public La Nation, il existe plusieurs types d’harmattan, mais tous posent problème. Ils sont définis par rapport à l’humidité. Ensuite, on peut distinguer, par exemple, l’harmattan de type I, dans lequel toutes les valeurs d’humidité relative sont inférieures à 50 % et parfois même plus de jours ; L’harmattan de type II, où seules les valeurs d’humidité relative pendant la journée sont inférieures à 50 % et l’harmattan de type III caractérisé par une grande variabilité de l’hygrométrie (c’est-à-dire la quantité d’humidité contenue dans l’air), le seuil des 50 % est dépassé seulement quelques heures, à peine 5 heures.

Bons réflexes…

Pendant la période de l’harmattan, il est conseillé d’écouter le Dr. Senanmin Agossou, couvrez-vous correctement, évitez les conditions qui pourraient aggraver la qualité de l’air comme l’utilisation de brasseurs et de ventilateurs, protégez la muqueuse nasale et la peau avec du champagne de karité ou des produits pétroliers dédiés pour lutter contre la dessiccation et en cas d’aggravation des symptômes, consultez un médecin indiqué médecin, ORL, pneumologue, ophtalmologiste, dermatologue) selon la partie du corps atteinte. D’autres mesures consistent à boire beaucoup d’eau, à se réchauffer en portant des vêtements épais; utiliser un silencieux (masque) pour protéger les voies respiratoires et minimiser l’exposition à la poussière. Pour tout le monde, en particulier le conducteur, le port de lunettes empêchera la poussière de pénétrer dans les yeux. Lors de la conduite, il serait préférable de rouler lentement pour réduire ou éviter les accidents dus à une faible visibilité due à la poussière et à la présence de brouillard et de brouillard. De plus, il est recommandé que les enfants soient vaccinés contre la méningite et la grippe, souligne le Dr Sessi Elisée Kinkpé.

Cyrience KOUGNANDE

Leave a Comment

%d bloggers like this: