Maladies rhumatologiques et COVID-19 : ce que vous devez savoir



Prof. François Berenbaum

La France – Les patients atteints de maladies rhumatismales sont-ils plus à risque de COVID-19 ? Faut-il les privilégier en vaccination ? Faut-il adapter la vaccination ? Les AINS sont-ils toujours recommandés à l’époque de Covid ? et Prof. François Berenbaum (Chef de Rhumatologie, Hôpital Saint-Antoine, AP-HP. Sorbonne Université, INSERM CDR) répond à ces questions pratiques.

Edition française de Medscape : Que sait-on aujourd’hui du risque de COVID chez les patients atteints de maladies rhumatismales ?

Prof. F. Bérenbaum : En particulier, nous avons des informations sur l’arthrite inflammatoire, comme la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, le rhumatisme psoriasique et d’autres maladies auto-immunes pouvant affecter les articulations. Ces patients semblent avoir un risque légèrement accru de formes plus sévères. Cependant, il n’est pas facile de séparer ce qui peut être attribué à la maladie de ce qui peut être attribué au traitement immunosuppresseur. Cependant, les patients atteints de maladies auto-immunes ou de rhumatismes inflammatoires chroniques sont considérés comme à risque pour des raisons préventives. Les patients qui reçoivent de la cortisone à une dose supérieure à 10 mg/jour et ceux qui prennent du rituximab ont un risque plus élevé de développer des formes sévères car votre immunité est diminuée avec une utilisation chronique de cortisone ou de rituximab.

Medscape : Avez-vous de nombreuses demandes de Covid pour vos patients ?

Prof. F. Bérenbaum : Beaucoup de nos patients pensent que la vaccination est contre-indiquée lorsqu’on a une maladie auto-immune ou une polyarthrite. Au contraire, la vaccination est nécessaire, bien qu’il n’y ait aucune information sur ces pathologies dans les essais cliniques avec divers vaccins. Le seul risque est que le vaccin ne soit pas aussi efficace. En routine, lors de la mise en route d’une immunothérapie ou du méthotrexate, nous administrons des vaccins en amont pour une efficacité optimale.

Medscape : Que disent les dernières recommandations des sociétés savantes sur la question de la vaccination contre le COVID ?

Prof. F. Bérenbaum : Dernières annonces de Société Française de Rhumatologie (SFR) ) précise que « les patients atteints de maladies à médiation immunitaire (IMID) sont plus à risque de développer un Covid-19 sévère s’ils souffrent de comorbidités classiques, présentent des lésions viscérales spécifiques, si leur maladie est active et/ou s’ils subissent un traitement au long cours avec corticostéroïdes » et qu’à ce titre, « la vaccination de ces patients est nécessaire. »

Également dans les nouvelles directives de l’American College of Rheumatology (ACR) [1]La vaccination est indiquée comme étant préférée chez ces patients. Les médecins généralistes peuvent donc désormais choisir de les vacciner en tant que personnes à risque de maladie grave.

Les médecins généralistes peuvent donc désormais choisir de les vacciner en tant que personnes à risque de formes sévères
Prof. François Berenbaum

Medscape : Faut-il prendre des précautions particulières pour vacciner ces patients ?

Prof. F. Bérenbaum : Dans ces nouvelles recommandations américaines, les experts recommandent de reporter certains traitements immunosuppresseurs autour de la vaccination pour ne pas réduire l’efficacité du vaccin.

Cette recommandation a été faite par analogie avec le vaccin contre la grippe.

Il est recommandé de retarder d’une semaine le méthotrexate et les inhibiteurs de JAK (tofacitinib, baricitinib, upadacitinib) pour la première injection et le rappel.

L’abatacept ne doit pas être administré une semaine avant et une semaine après la première injection de vaccin.

Chez les patients rituximab déjà prioritaires, le vaccin doit également être administré à une distance suffisante de la perfusion.

Quant à la cortisone, les recommandations américaines fixent une limite de 20 mg/j de cortisone, SFR choisissant 10 mg à la place. Personnellement, je pense qu’une personne avec des corticostéroïdes chroniques a une immunité altérée.

Enfin, ils mentionnent le cyclophosphamide, qui est utilisé dans les vascularites sévères et qui est un immunosuppresseur très puissant. Même dans ce cas, il est logique de reporter le traitement d’une semaine.

Medscape : L’utilisation des AINS est-elle contre-indiquée dans le traitement des douleurs rhumatismales ?

Prof. F. Bérenbaum : Contrairement à ce qui a été dit, c’est faux. Bien entendu, lorsque vous attrapez le Covid, nous vous déconseillons de prendre des anti-inflammatoires. Mais empêcher les anti-inflammatoires par précaution de peur que cela n’augmente le risque de la maladie de Covid n’est pas fondé. Cette hypothèse a été réfutée par des analyses de cohorte à travers le monde. La demi-vie des AINS est courte, donc si jamais vous attrapez Covid, arrêtez-les. Nous avons vu de nombreux patients qui viennent dans nos cabinets qui ont arrêté de prendre des AINS et qui sont extrêmement douloureux. Tout pour rien…

Medscape : La crise du Covid a-t-elle eu des conséquences sur la santé des patients atteints d’autres pathologies rhumatologiques (en dehors des rhumatismes inflammatoires chroniques) ?

Il ne faut pas oublier les patients souffrant d’arthrose, qui représentent 10 millions de patients en France. Avec les restrictions, les couvre-feux et la fermeture des salles de sport, ils se sont assis davantage et ont pratiqué beaucoup moins d’activité physique. Cependant, le traitement le plus efficace pour soulager la douleur de l’arthrose est l’exercice. Cela s’applique également aux maux de dos. Lors des consultations, nous rencontrons beaucoup de patients qui ont des limitations à la marche, à la marche, à l’activité physique, car les seniors sont autonomes quoi qu’en disent les gens, et ça c’est problématique. Il y a plus de douleur, plus de dépression parce que nous souffrons et sommes isolés. C’est un cercle vicieux qui touche beaucoup de personnes en France. Nous avons déjà attiré l’attention sur cette situation préoccupante[2].

.

Leave a Comment

%d bloggers like this: