retour, symptômes, durée, comment traiter ?

Les cas de gastro-entérite sont de retour en France ! Maux de ventre, nausées, vomissements… Que prendre ? Le temps qu’il faut ? Quelle est la durée d’incubation ? Quels sont les meilleurs traitements ? Conseils pratiques.

le la gastro-entérite revient en France en mars alors que ces virus sont contenus depuis deux ans par le port de draps, le lavage des mains… Selon le réseau Sentinelles, l’incidence des diarrhées aiguës observées dans les consultations de médecine générale a été estimée à 105 cas pour 100 000 habitants dans la semaine du 14 au 20 mars 2022, légèrement inférieur à ce qui est habituellement observé durant cette période. Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés dans le Grand Est, les Hauts-de-France et le Centre-Val de Loire. est une gastro-entérite maladies virales courantes en automne-hiver et très contagieuses. C’est difficile à manquer quand un membre de la famille est malade ! Elle se transmet principalement par surfaces contaminées ou une contacts directs (mains, giclées…). le les plus vulnérables ils sont jeunes enfants (de 6 mois à 3 ans) car leur système immunitaire est immature et les personnes plus âgéescar leur système immunitaire s’affaiblit avec l’âge. Que sont-ils? ses signes avant-coureurs ? Son risque infection ? Combien de temps durelle? Que sont-ils? traitement le plus efficace? ce qu’il faut manger ? Notre guide.

Carte des cas de diarrhée aiguë en France pour la semaine du 14 au 20 mars 2022 © Réseau Sentinelle

La gastro-entérite est causée par une inflammation du système digestif (parois de l’estomac et intestins). C’est la muqueuse de l’intestin qui est enflammée par l’agent pathogène (qui peut provoquer des maladies). La soi-disant gastro-entérite hiver (qui survient principalement entre novembre et mars) est le plus souvent d’origine viral et plus rarement bactérien.

Cette maladie se manifeste généralement après un certain temps incubation de 1 (en cas de bactérie) à 3 jours (s’il s’agit d’un virus) env. Ce temps varie selon le type de bactérie ou de virus.

La gastro-entérite virale est contagieux. L’infectiosité est liée à phase symptomatique maladie et persiste après la fin des symptômes. La transmission du rotavirus est principalement féco-orale, porté à la main ou indirectement par des surfaces et des objets contaminés (via des vomissements et des matières fécales). “Les rotavirus survivent plusieurs heures sur les mains, neuf jours en aérosol (vomissements) et plus de 64 jours à 20°C dans l’eau du robinet” rappelle l’Anses.

Les symptômes les plus courants de la gastro-entérite virale sont :

  • crampes abdominales
  • et perte d’appétit,
  • et la nausée,
  • et vomissement,
  • fièvre légère (38°C),
  • et la diarrhée (au moins 3 selles liquides ou semi-liquides toutes les 24 heures)
  • fatigue
  • parfois un mal de tête
  • douleur musculaire

Les symptômes apparaissent soudainement 12 à 24 heures après l’infection virus et peuvent ne pas être tous présents ensemble. Dans la plupart des cas, cependant, les gastro-entérites bénignes peuvent avoir des conséquences graves pour les personnes les plus fragiles (en particulier les nourrissons en raison du risque de déshydratation).

“Les rotavirus survivent pendant des heures”

La diarrhée est un trouble transitoire qui se caractérise par des selles molles, voire liquides, en quantités anormalement élevées ou avec une fréquence accrue, plusieurs fois par jour. C’est un symptôme souvent associé à la gastro-entérite. Il disparaît généralement en quelques jours, mais quelques bons conseils peuvent vous aider en attendant :

► Manger des pâtes, du riz, de la semoule, des pommes de terre, des bouillons salés.

► Évitez les produits laitiers et les légumes et fruits crus.

► Restez bien hydraté en buvant de l’eau ou des tisanes pour éviter la déshydratation associée à la diarrhée

► Prendre des traitements tels que des pansements intestinaux (Smecta) et des retardateurs de passage associés à des antipyrétiques en cas de fièvre (Dolipane), des antispasmodiques (Spasfon), des antiémétiques en cas de nausées et/ou de vomissements.

► Pour compenser les fuites de sodium telles que solutions de réhydratation orale chez les enfants et les personnes âgées.

La gastro-entérite peut être causée par :

  • Virus : norovirus le plus souvent chez les adultes et rotavirus chez les enfants.
  • Bactéries : Les bactéries les plus courantes sont Campylobacter, Salmonella, Shigella et Yersinia. Il peut également s’agir d’un Escherichia coli entérotoxinogène ou d’un Clostridium difficile,
  • Parasite (comme Giardia intestinalis.)
Schéma de la gastro-entérite
Schéma de la muqueuse intestinale au cours de la gastro-entérite © Roberto Biasini – 123RF

La gastro-entérite est traitée en trois à huit jours. Pour certaines personnes, la gastronomie peut prendre jusqu’à 10 jours si elle débute lors d’un voyage à l’étranger ou au retour d’un voyage (d’origine bactérienne ou parasitaire).

Du fait que les symptômes sont caractéristiques de la maladie gastro-intestinale, cette pathologie est relativement facile à diagnostiquer, surtout lors d’une épidémie. Aucun examen n’est requis avant une présentation typique. S’il persiste plus d’une semaine ou face à des symptômes mal tolérés, il est tout à fait possible d’effectuer une prise de sang et un examen des selles (appelé aussi. coproduction), ce qui vous permettra de rechercher une éventuelle infection bactérienne. L’identification des rotavirus est réalisée dans les fèces des patients par immunologie (tests ELISA) ou par RT-PCR.

Gastro-entérite affectant directement le système digestif, le transit est particulièrement perturbé et la digestion plus que difficile. Il est également important de bien choisir votre alimentation si vous souffrez de diarrhées, de nausées, de vomissements et plus généralement de maux de ventre. Par exemple, on préfère le riz, les pâtes, les bananes… et on évite tout ce qui agresse le système digestif : fruits crus, crudités, jus d’orange, boissons gazeuses…

  • Il n’y a rien de mieux que de soigner une gastro-entérite du repos.
  • Les analgésiques du type doivent être utilisés pour les maux de tête paracétamol.
  • Pour soulager la douleur, vous pouvez prendre un “quickie” qui réduisent les contractions intestinales et réduisent la fréquence des selles. Demandez conseil à votre pharmacien avant de les utiliser, car ils sont contre-indiqués en cas de diarrhée avec du sang dans les selles ou d’inflammation chronique de l’intestin (maladie de Crohn).
  • Une addition, absorbants et protecteurs intestinauxqui agissent localement dans l’intestin par des mécanismes variables (opacité, adsorption de gaz, etc.) peuvent également être prescrits, mais doivent être écartés des autres médicaments car ils peuvent réduire leurs effets.
  • Enfin, pour réduire la diarrhée et les vomissements, médicaments antidiarrhéiques peut être prescrit. Traitement à base de diosmectite (type Smecta®) peut être prescrit en complément d’une bonne réhydratation (au moins 1,5 à 2 litres d’eau par jour) en cas de diarrhée. Attention : ils sont contre-indiqués chez l’enfant de moins de 2 ans.

Consultez toujours votre médecin ou votre pharmacien, respectez la posologie et la durée du traitement et conservez votre médicament dans la boîte d’origine.

La gastro-entérite doit être étroitement surveillée si elle touche les enfants, en particulier les nourrissons. La diarrhée chez les nourrissons augmente le risque de déshydratation. Le virus en question est un rotavirus, il est très contagieux.

Le gastrovirus est très contagieux. Elle peut se transmettre par contact avec une personne malade, mais aussi par aspersion ou toucher un objet contaminé en cas de gastro-entérite virale.

  • Une hygiène soignée est donc indispensable. pour éviter de conclure un contrat, en commençant par le lavage des mains. Cela doit devenir un réflexe, surtout après avoir conduit dans les transports en commun, après avoir éternué ou s’être mouché et avant de préparer des aliments, pendant au moins 30 secondes. L’utilisation de savon est privilégiée. le solutions de type gel hydroalcoolique (SHA) sont efficaces pour tuer de nombreux microbes portables, mais pas tous. Elle doit donc rester une solution d’urgence en l’absence de point d’eau et de savon, conseille l’Institut de prévention et de santé (Inpes).
  • Un autre conseil consiste à éviter si possible les contacts directs et indirects avec des personnes infectées ou potentiellement infectées. Aussi, Évitez les endroits bondéscomme les transports ou les grands magasins.
  • De plus, assurez-vous bien laver les fruits et légumeslimitez la consommation d’aliments crus et ne mangez pas d’aliments périmés.
  • Enfin, considérez aérer chaque pièce du lieu de votre vie tous les jours pendant au moins 10 à 15 minutes pour restaurer l’air et empêcher la propagation des microbes.

La source : Caractéristiques et sources du rotavirus. Manivelles. avril 2012

Leave a Comment

%d bloggers like this: