Salmonellose et chocolats Kinder : quels symptômes ?

Après la vente de plusieurs chocolats Kinder après l’épidémie de salmonellose dans plusieurs pays européens, discutons avec Jean-Christophe Létard, hépato-gastro-entérologue, de ces infections alimentaires dont les symptômes ressemblent à ceux de la gastro.

Suite au scandale des pizzas Buitoni, voici les chocolats Kinder (Kinder Surprise, Kinder Surprise Maxi, Schoko-Bons et Kinder Mini Oeufs) fabriqués dans une usine belge, qui sont retiré du marché en raison d’une suspicion d’infection Salmonelle typhimurium.

Sur le même sujet

Les autorités sanitaires françaises ont été informées par le Centre national de référence des salmonelles de l’Institut Pasteur de 21 cas de salmonellose en France, dont 8 ont été hospitalisés (après quoi ils ont pu rentrer chez eux). L’âge médian des cas est de 4 ans, précise un communiqué de santé publique français ce mardi 5 avril. “Ces cas salmonellose avoir la même souche génétique que la souche responsable de l’épidémie au Royaume-Uni et en Irlande associée à la consommation de certains produits Kinder concernés par ce retrait », précise Santé publique France.

Nous demandons aux personnes qui détiennent ces produits de ne pas les consommer et de les jeter immédiatement.

SOMMAIRE:

Qu’est-ce que la salmonellose ?

le salmonellose est une maladie infectieuse causée par des bactéries du genre Salmonelle. Cette bactérie se retrouve dans le tube digestif de certains mammifères (porcs, bœuf…) et oiseaux (poulet, dinde…) : dans 95% des cas, elle est transmise de l’animal à l’homme via des aliments contaminés.

Les aliments les plus courants sont les œufs et les préparations à base d’œufs crus ou non cuits (mayonnaise, sauces, etc.), les produits laitiers (surtout s’ils sont à base de lait cru) mais aussi les viandes crues ou non cuites (bœuf, porc, volaille, etc.). Dans la plupart des cas (59 %) il s’agit d’une infection Salmonelle est effectué lors d’un repas à la maison.

Connaître. En France, la bactérie du genre Salmonelle est l’une des principales causes d’intoxication alimentaire (AIT). En 2012, 19 % des TIAC étaient causées par une infection par Salmonelle : Les autorités sanitaires avertissent que la salmonellose survient principalement en été.

Quels sont les symptômes de la salmonellose ? Quelle est la durée d’incubation ?

En cas d’ingestion orale, Salmonelle il pénètre dans l’estomac, où il est capable de résister à l’acide gastrique : puis il attaque la muqueuse de l’intestin, où il se multiplie et produit des toxines.

et période d’incubation des bactéries (c’est-à-dire : le délai entre l’infection bactérienne et l’apparition des premiers symptômes) est compris entre 12 heures et 48 heures.

le symptômes de la salmonellose c’est une gastro-entérite. En particulier, nous pouvons observer :

  • La diarrhée,
  • Fièvre supérieure à 37,5 ° C, qui survient soudainement, maux de tête
  • vomissement,
  • La nausée,
  • douleur abdominale,
  • Frissons.

Connaître. Dans la plupart des cas, les symptômes de la salmonellose sont légers et disparaissent spontanément (sans traitement) en 2 à 8 jours. La salmonellose est généralement une maladie aiguë : très rarement des bactéries du genre Salmonelle il peut être greffé sur un organe (vésicule biliaire par exemple) et la maladie devient alors chronique.

Facteurs de risque : la salmonellose est-elle une maladie grave ?

Le plus souvent, les symptômes de la salmonellose sont légers. Cependant, chez les personnes fragiles, la maladie peut devenir grave voire (rarement) mortelle. Une surveillance particulière doit donc être effectuée sur :

  • Les personnes souffrant de malnutrition,
  • Les personnes souffrant de pathologie néoplasique (comprendre : formation tissulaire anormale associée à un trouble de la prolifération cellulaire) d’achlorhydrie ou d’hypochlorhydrie (faible taux ou absence d’acide chlorhydrique dans le liquide gastrique),
  • nourrissons,
  • Les personnes sous traitement antibiotique (antibiothérapie à large spectre) ou sous traitement des acides gastriques,
  • Personnes âgées,
  • Personnes immunodéprimées (sous traitement immunosuppresseur ou atteintes de maladies auto-immunes).

Risques liés à la grossesse : la salmonellose est-elle grave chez la femme enceinte ?

La salmonellose, souvent inoffensive en dehors de la grossesse, est une maladie qui peut avoir des conséquences graves pour l’enfant à naître si elle survient pendant la grossesse. Par conséquent, si une femme enceinte développe une salmonellose après une infection bactérienne par SalmonelleLes bactéries peuvent traverser la barrière placentaire et atteindre le fœtus.

À la naissance, le bébé peut souffrir de méningite (inflammation des méninges, la membrane qui entoure le système nerveux central), d’endocardite (inflammation de l’endocarde, la membrane interne qui recouvre le cœur) ou encore d’ostéomyélite (inflammation des os et des os moelle).

Dès l’apparition des premiers symptômes, pouvant indiquer une salmonellose (diarrhée, vomissements… éventuellement liés à la consommation d’un aliment en particulier), par conséquent, les femmes enceintes doivent consulter leur médecin rapidement. Puis une antibiothérapie (fluoroquinolones et cotrimoxazole) sera introduite pour éliminer les bactéries Salmonelle.

Diagnostic : comment diagnostique-t-on la salmonellose ?

Connaître. En France, la salmonellose n’est pas une maladie à déclaration obligatoire. En revanche, dans le cas de cas collectifs impliquant la consommation d’un même aliment (par exemple dans un restaurant, un jardin d’enfants, une école, etc.), il existe une déclaration obligatoire d’intoxication alimentaire de masse.

Le diagnostic de salmonellose est le plus souvent fait par une analyse de sang : la sérologie permet d’identifier des anticorps spécifiques dirigés contre les bactéries du genre Salmonelle. En cas de diarrhée, une analyse des selles peut être prescrite : les bactéries seront mises en évidence à l’aide d’un co-tutoriel.

Enfin, si le médecin suspecte une typhoïde ou une paratyphoïde (respectivement d’origine bactérienne Salmonella typhi et Salmonella paratyphi alors que la salmonellose “mineure” est davantage causée par elle Salmonelle typhimurium, Salmonelle EnteridisSalmonelle Dublin), une hémoculture peut être réalisée pour identifier au plus tôt un syndrome septicémique.

Traitement : contre la salmonellose, quelle prise en charge ?

Comme nous l’avons dit : dans la plupart des cas la salmonellose guérit spontanément (c’est-à-dire : pas de traitement) dans les 2 à 8 jours. La mortalité par maladie en l’absence d’antibiothérapie est également inférieure à 1 %. Le traitement de cette maladie infectieuse repose donc avant tout sur l’hydratation des patients : en effet, le risque principal est la déshydratation associée à des vomissements et des diarrhées.

En cas de salmonellose sévère (ou si l’hémoculture a révélé un sepsis, c’est-à-dire une infection du sang), le médecin prescrira des antibiotiques : les fluoroquinolones et le cotrimoxazole sont chargés de tuer la bactérie. Cependant, les autorités sanitaires constatent une augmentation de la résistance aux antibiotiques chez les bactéries de la famille Salmonelle.

Facteurs prédisposants : qui est concerné par la salmonellose ?

La salmonellose, anciennement qualifiée de “maladie des mains sales”, touchait principalement les professions exposées à la viande, aux œufs et aux produits laitiers crus : bouchers, professions agricoles, commerçants alimentaires, etc.

Aujourd’hui, La salmonellose peut toucher n’importe qui. Elle survient davantage dans les ménages où il y a un manque d’hygiène dans la cuisine et/ou où les règles de conservation des aliments ne sont pas respectées.

Il est à noter que cette maladie infectieuse est contagieuse car la bactérie peut (rarement) se transmettre entre humains : c’est-à-dire si une personne est infectée par une bactérie du genre Salmonelle quitte les toilettes sans se laver les mains et touche ensuite les aliments, il peut propager l’agent pathogène dans la maison. En langage médical, on parle de « transmission interhumaine par voie féco-orale ».

Dans 95% des cas infections bactériennes Salmonelle résulte de la consommation d’aliments contaminés. Pour prévenir la salmonellose, il faut donc (et surtout pendant la grossesse) suivre des règles d’hygiène strictes en cuisine :

  • Cuire la viande “ensemble”, c’est à dire à 65°C minimum pendant 5-6 minutes,
  • Conserver les œufs au réfrigérateur
  • Ne lavez pas les œufs avant de les réfrigérer,
  • Conservez au froid les préparations crues contenant des œufs crus : mayonnaise, pâtisseries, sauces, etc.
  • Consommer la viande crue et les restes de conserves rapidement (dans les 2 jours),
  • Consommez la saucisse dans les 3-4 jours suivant le début, il en va de même pour les autres repas “faits maison”, les laitages et les pâtisseries aux œufs,
  • Bien laver les fruits et légumes avant de les manger,
  • Se laver soigneusement les mains après contact avec des animaux vivants : en particulier les volailles, les bovins et les porcs, mais aussi les reptiles qui peuvent transmettre des bactéries,
  • Lavez-vous soigneusement les mains après avoir manipulé des aliments crus (œufs, viande, légumes…), puis nettoyez soigneusement le plan de travail servant à la préparation,
  • Respectez la chaîne du froid : ne pas décongeler puis recongeler des aliments par exemple.

De plus, il est déconseillé aux personnes âgées et/ou immunodéprimées, aux jeunes enfants et aux femmes enceintes de consommer des œufs crus ou insuffisamment cuits, de la viande crue ou insuffisamment cuite et du lait cru.

Merci au Dr. Jean-Christophe Létard, hépato-gastro-entérologue Polyclinique de Poitiers (Groupe Elsan).

Sources:

A lire aussi :

Nouveaux animaux de compagnie : évitez les petits

Salmonella aime le porc !

Salmonelle : attention aux salades en sachet contaminées

Widget de chargement

Widget de chargement

Abonnez-vous à la newsletter Top Santé et recevez gratuitement les dernières actualités

Leave a Comment

%d bloggers like this: